Tempête en Californie!

Aujourd’hui c’était jour de tempête. Et quand y’a tempête: c’est grave! Tellement grave que y’a plus école. Et oui, après la pause de midi, on a tous été appelé par le GIA avec un message automatique qui nous indiquait que les conditions météorologiques allaient tellement empirer que le campus se voyait dans l’obligation de devoir fermer ses portes dans les 30 minutes qui suivent. Bon… et bien, si le campus se voit dans ‘l’obligation’, alors on va pas l’empêcher de fermer ses portes quand même. On a juste eu le temps de reprendre nos affaires, ranger nos places et puis chacun est rentré sagement chez soi.

En quittant le campus, certes il y avait de grosses rafales de vent et le ciel était plus que noir, mais à par ça… pas de quoi s’affoler. Une fois sur la route par compte, ce fut une autre histoire. En effet, les trombes d’eau ont commencé à tomber et comme cet état n’est pas vraiment prédisposé à recevoir autant d’eau en si peu de temps, les routes ont vite ressemblé à une grosse piscine municipale. Sauf qu’à la place d’une multitude de gros américains en maillot de bains, se furent des voitures qui s’éclaboussaient dans l’eau. Sympa l’image non?

Devant la quantité d’eau qui augmentait de minutes en minutes, j’ai finalement décidé de laisser la voiture en haut d’une petite colline et de continué à la nage.

Mouais, j’exagère peut-être un tout petit peu. Bon allez j’avoue, c’est du grand n’importe quoi. La météo annonçait la tempête du siècle et en fait c’était rien du tout: j’ai pas eu de problème sur la route et je suis rentrée saine et sauve.

Il a commencé à pleuvoir cinq minutes après que je sois rentrée, et c’est vrai que l’eau se stockait un peu partout sans pour autant partir dans les bouches d’évacuations… inexistantes dans les parages. Cela ne nous a pas empêcher pour autant de sortir le soir pour une autre food party chez Dodo. Alors oui, le trajet nous a pris un peu plus longtemps que d’habitude, et oui on a fait plusieurs aqua-planning intéressants, mais nous sommes néanmoins arrivés sans encombres à destination, après avoir été chercher Rachel.

Une fois arrivés: it’s time to cook! Au menu: pizzas, salade, tortillas et plats coréens. On ne dit pas food party pour rien. Et comme d’habitude, on s’est régalé.

On a bien rigolé aussi, surtout quand on a décidé d’initier les nouveaux au Time’s Up. Je vais vous épargner les détails,  mais je vous laisse imaginer que les parties de jeux arrosées au limoncello ont donné un résultat plutôt amusant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*